Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2009

Jean-Paul ESCANDE, professeur de médecine, dermatologue, ... mais pas seulement !

Jean-Paul ESCANDE, professeur agrégé, médecin des hôpitaux, membre de la Société française de dermatologie et de la Société médicale des hôpitaux de Paris, était l'invité de la Fédération Femmes 3000 lors du Café de Flore du 6 octobre 2009, soirée animée par Christiane DEGRAIN.

Nous publions ci-dessous le compte-rendu de son intervention rédigé par Monique RAIKOVIC, adhérente de Femmes 3000.

_____________________________

 

jpesc.gifDans le département de la Corrèze, à Brive-la-Gaillarde très exactement, naissait en 1939, au foyer de Monsieur et de Madame Escande, commerçants, un petit garçon prénommé Jean-Paul. Puis, Monsieur Escande partait à la guerre, était fait prisonnier par les Allemands et le petit Jean-Paul grandissait entre sa grand-mère, sa mère et ses sœurs. Cet environnement exclusivement féminin a-t-il rendu attentif au sort de la femme, dans nos sociétés industrialisées, celui qui deviendra plus tard le Pr Jean-Paul Escande, Médecin des Hôpitaux ?  A cette question de Femmes 3000, Jean-Paul Escande répond : « Peut-être», avant de préciser : «  En fait, je ne suis certain que d'une chose : dans ma vie professionnelle, jamais je n'ai établi de discrimination, entre mes collaborateurs, en fonction du genre. Jamais cela ne m'est venu à l'esprit ! »

Bachelier à 16 ans, professeur de Médecine et diplômé d'Immunologie à 35 ans

La paix retrouvée, le goût d'entreprendre a réinvesti le foyer Escande reconstitué autour du père de retour de captivité. Tandis que le négoce  paternel passait de quatorze employés à six-cent-cinquante quelques années plus tard, tandis que le cousin Henri Jobert, qui faisait de la confiture de châtaigne dans sa cuisine, lançait la société Andros, le jeune Jean-Paul, bachelier à 16 ans, décidait de poursuivre des études de médecine, à la satisfaction de son oncle médecin généraliste et de son oncle pharmacien. Ainsi, en 1957, âgé de 17 ans, ambitieux et déterminé autant qu'intelligent, soutenu par toute une famille en pleine ascension sociale, Jean-Paul Escande venait s'installer à Paris auprès d'une de ses soeurs.

Lire la suite